top of page

Oxford, Richelieu ou Ghillie brogues…
... Et tuyaux blancs

Quelles chaussures en quelles circonstances.

Aujourd’hui on ne jure quasiment que par la Ghillie brogue et son laçage particulier.

Pourquoi cette chaussure est elle devenue aussi symbolique et à quel moment ?

Quand Je ne sais pas mais par contre je sais un peu plus maintenant pourquoi cette chaussure existe et ce qu'il ne faut pas faire.

 

Doit on absolument porter des Ghillies ?

J’ai personnellement fait ce choix depuis longtemps avant d’en apprendre vraiment le sens, l’origine et de la, la remise en question.

D’où peut venir cette chaussure si particulière avec ses lacets ?

Qui peut la porter et qui doit la porter ?

Et pourquoi pas une Oxford ?

Pourquoi pas une Richelieu ?

Revenons à la genèse. Pourquoi la Ghillie est perforée et porte des lacets aussi longs.

Imaginez que vous êtes un berger dans les Highlands en 1650, un membre de clan qui circule, marche dans la tourbière spongieuse. Une paire de bottes en cuir ça coûte très cher. Voir impossible à acheter et puis ce n’est pas pratique quand c’est gorgé d’eau. Le highlander porte donc une espèce de chausson de cuir tanné souple percé pour laisser circuler et surtout évacuer l’eau.

A l’origine la Ghillie est en fait une chaussure basique, populaire.


 

A l’instar du laird qui lui porte une chaussure plus sophistiquée, de qualité dans un cuir plus noble, plus travaillé.

Aujourd’hui la Ghillie est de qualité. Elle est devenue très travaillée. Le lacet de cuir a été remplacé par un lacet tissée agrémenté de pompon, On fait des nœuds et des détours etc....


 

Il serait donc logique si vous êtes un Laird, de porter au quotidien des chaussures plus sobres couleur cuir pour un usage plus courant.

Gardez le noir pour le côté cérémonial.

Vous voulez porter des Ghillies ? Faites, mais n’oubliez pas que ce n’est en fait qu’une chaussure de base à l’origine.


 

Osez la chaussette de couleur

Il faut bien débuter un jour. On loue un kilt, ou bien on l’achète.

C’est le premier alors on ne maîtrise rien. Il faut les accessoires, ceinturon, sporran, chaussettes etc.

Beaucoup de gens n'investissait pas dans ce type de tenue, porter une tenue d'importance avait un coût et investir dans une tenue pour la porter une ou deux fois dans l'année voir même moins, ça n'était pas raisonnable. et surtout une hérésie.

Alors on louait son kilt, son prince charlie, ses accessoires dont les chaussettes blanches. Pourquoi les chaussettes blanches...

Parlons en donc de ces chaussettes. Pourquoi des blanches ? Il semblerait ( et je l’ai appris très récemment… ) Que la chaussette blanche n’est en fait à l’origine qu’un accessoire de location, le blanc étant plus pratique à laver, un coup de javel, un coup de fer et c’était reparti pour une autre location.

Osez la couleur. Le mariage de la couleur assortie soit au kilt, soit à votre chemise, à votre cravate, votre veste…. Mais arrêtez la chaussette blanche.

« Arrêtez la chaussette blanche !!!! »

Le laçage

 

Haaaaa le laçage… le nerf de la guerre.

 

Après étude de tout ce qui se fait, il apparaît que la norme la plus courante est la suivante :

une fois que vous avez vos Brogues aux pieds, vous faites d’abord un nœud simple, tout ce qu’il y a de plus simple, puis vous croisez plusieurs fois vos lacets devant.

J’ai beaucoup entendu que l’on doit les croiser 3 fois. La très sérieuse Victor Scottish Shop à EDIMBOURG parle elle de 4 à 6 fois… En grattant un peu, j’ai trouvé que le plus souvent ce qui ressort c’est 3 ou 5 fois…

 

donc une fois fini de croiser devant, pas de nœud, vous faites juste passer les lacets derrière la cheville, vous revenez devant et faites un magnifique nœud rosette.

Le nœud peut se faire devant ou sur le côté extérieur de la jambe.

Le laçage chez les pipes-bands :

Selon Laird Romu Ar Gall, dans le milieu du pipe band, les laçages ne doivent pas dépasser 5 nœuds mais avec la particularité d'en faire 3 devant et 2 derrière.

Kiltement votre

càirdeas as fheàrr

« Laird Herbert madadh-allaidh Glencoe »

Quelle-chaussures
bottom of page