top of page
avt-propos-Accessoires
sir_connery_PC.jpg

De l'art de porter le Sgian dubh, la flasque de Whisky, le sporran et le ceinturon... Ou pas.

Avant propos

Sgian dubh, sporran, ceinturon, etc... Le port du kilt est agrémenté d’accessoires qui, au-delà de leur importance, complètent la tenue en personnalisant celle-ci.

 

D’un avis qui n’engage que moi, il faut réserver l’uniformité aux troupes militaires, au défilé de pipe band.

Loin de moi l’idée de juger la chose, bien au contraire, une troupe bien ordonnée c’est toujours très beau.

Si l’on obéit au mieux au Dress code, le port du kilt implique tout de même l’envie de l’arborer avec ses artifices personnels, ses codes d’identification et sa propre sensibilité.

Cette rubrique a pour but de vous aider à bien choisir ses accessoires avec du sens et en toute humilité.

« Laird Herbert madadh-allaidh Glencoe »

Accessoires-Sgian-dubh

Le Sgian dubh

 

Qu’est-ce que le Sgian dubh ?

Littéralement en Gaëlique, l’on pourrait le traduire comme « couteau noir » ou plus précisément « lame sombre » . Il s’agit d’un petit poignard ou couteau généralement à un fil tranchant qui se porte à la chaussette.

C’était à l’origine si l’on peut dire l’« opinel » ou le « laguiole » du Higlander. Il servait à manger, à tailler, etc. bref le couteau de service.

 

Tout d’abord la prononciation. Le sgian dubh se dit : « Ski’n dou » . Un peu comme si vous disiez Rock ‘n roll mais avec le son « è » du « ‘n » à peine perceptible.

Vous en avez un parfait exemple de prononciation au début de la vidéo ci-contre ainsi que la façon de le mettre >> lien Youtube .

 

Le sgian dubh se porte dans la chaussette droite.... Si vous êtes droitier. Et la gauche, si vous êtes gaucher bien entendu.

Pas au ceinturon, sinon dans ce dernier cas il serait beaucoup plus long et à double fil… Ce serait une dague….

 

Donc toujours dans la chaussette. L’étui est totalement dissimulé dans la chaussette.

La garde ou mitre n’est jamais visible.

Selon le modèle on ne verra quasiment que le haut du manche.

Il existe énormément de modèles, ornés de pierres, aux armes des clans, avec des symboles gaëlique ou celtique, etc. Pour tout les goûts. Vous pouvez même vous en faire faire un si vous connaissez un bon coutelier.

 

Trouvez vous un ou deux modèles qui vous plaise. Ou plus, à vous de voir, mais dans notre explication si vous envisagez le port du Kilt de façon quasi quotidienne, pensez à l’esprit Opinel ou Laguiole, donc trouvez vous un beau couteau de tout les jours.

Et Pour la classe, gala cérémonie, un magnifique Sgian dubh.

Enfin c’est mon idée, faites ce que vous voulez.

Sachez tout de même qu’aujourd’hui on peut trouver beaucoup de modèles mais ce sont souvent des pièces d’apparat dont le fil est non coupant.

PC.jpg
Clipped_image_20230821_110154.png

Flasque ? Vous avez dit flasque ?

 

La flasque de Whisky n’est absolument pas un accessoire obligatoire. En effet si j’ose dire, tout le monde n’apprécie pas le whisky…

 

Toutefois si vous en arborer une, ce sera à la chaussette et forcément à l'opposé de celle ou se trouve le sgian dubh.

 

Pas de code protocolaire en la matière.

 

Éviter juste de vous promener avec une mini jerrycan de 75 cl, d’abord parce que je pense que la chaussette n’aimera pas et puis entre nous, cela ne doit vraiment pas être pratique...

 

Pour les loups nous avons fait le choix d’en arborer une aux « couleurs du clan ».

En effet, notre réunion ne reposant pas sur la couleur d’un tartan ou du sang direct mais bel et bien un état d’esprit commun, nous avons fait le choix d’arborer des signes d’identification communs dont la flasque en fait partie.

 

Après ce que vous y mettez dedans ne regarde que vous… Pour ma part, je ne descend pas en dessous de 10 ans d’âge minimum…

Ceinturon or not ceinturon ?

 

Là est la question.

 

A l’origine le ceinturon trouvait sa fonction dans le fait de « ceinturer » un grand plaid autour de la taille qui servait tant de vêtement, de couverture, de manteau, etc. Bref le tartan.

 

Ceinturon sur lequel venait s’attacher une bourse dans laquelle, le Highlander y mettait son argent, blague à tabac, etc.

 

Sur ce ceinturon, l’on trouvait également la dague, l’épée étant elle pour des raisons bien plus pratique sur une autre ceinture portée en baudrier.

Les pugilats et accrochages étant monnaie courante, il est toujours plus facile de se débarrasser d’un fourreau d’épée encombrant en ôtant le baudrier, qu’un ceinturon. C’était toujours plus pratique pour se battre et pour un écossais, c’était un coup à finir un peu.. A poil, si vous me pardonnez le terme, dans le cas ou vous portez votre kilt de façon « régimentaire »…

 

Doit on mettre un ceinturon ?

 

Pour faire simple, la plupart des écrits sur la question considèrent que l’on ne met pas de ceinturon lorsque l’on porte un gilet.

 

Toutefois, on se rend compte que régulièrement dans les présentations, la plupart déroge à cette règle. Il est vrai aujourd’hui que les boucles de ceinturon souvent rectangulaires, sont particulièrement belles.

Si vous tenez absolument à en mettre une, nul ne pourra vous l’interdire, pensez toutefois qu’elle doit trouver tout son sens dans la tenue que vous portez.

 

Selon le kilt que vous porterez avec ou sans passants dans le dos, il est possible qu’en fin de journée votre sporran se balade un peu et l’agrément d’un ceinturon permet régulièrement de tenir sa fixation en place, il est vrai.

 

Pour en revenir aux boucles, évitez les éléments trop surchargés. Cela serait du plus mauvais effet et nous ne sommes pas à un stand de fête foraine.

La boucle de ceinture permet également d’identifier en vous certains éléments. L’appartenance à un clan, vos origines, la patrie ou l’identification, là ou va votre cœur pour résumer.

Si vous en mettez une, assurez vous qu’elle soit bien alignée avec votre sporran, la chemise, etc.. Pensez à respecter l’axe tête, cou, tronc.

PJP  reduc.png
heughan-Mc Tavish.jpg

Le Sporran ou la poche de secours

 

Ne nous y trompons pas, au-delà d’un élément de décoration, le sporran est bel et bien la poche de secours.

De son nom Gaëlique, « sporran » veut dire « sacoche », on ne peut résumer mieux son utilité.

 

Vous y mettrez clefs, portefeuille, monnaie et même smartphone !

 

Mais quel sporran ? L’autre jour John regardait la télé et il voit un gars qui avait un magnifique sporran en poil blanc avec de magnifiques pendants noirs au nombre de trois comme trois queues de cheval… Sauf que ce sporran aussi beau soit il ne se met pas avec n’importe quoi, Un horsehair sporran se porte généralement avec un uniforme…

 

Attention au sporran que vous allez arborer. On distingue je dirais deux autres types de sporran, le day sporran et le Dress sporran. Je crois que vous aurez compris vous même la différence entre les deux.

Si vous êtes plutôt grande tenue, n’hésitez pas, il existe de très beaux Dress Sporran, si par contre, vous êtes plutôt enclin à vouloir le porter couramment dans une tenue dite de ville ou autre, la simplicité du cuir ornementé d’un Day Sporran, c’est aussi bien.

 

Lorsque vous placez votre sporran assurez vous qu’il soit bien aligné avec le ceinturon si vous en portez un.

De toute façon il doit être bien centré, la poche se trouve environ à une vingtaine de centimètres sous la taille.

On n’est pas à un centimètre près mais un sporran mal mis, mal positionné, trop serré, n’est pas pratique. De toute façon vous comprendrez très vite la première fois que vous allez vous asseoir particulièrement dans un fauteuil ou une voiture...

Le kilt pin ou épingle de kilt

 

Là encore, aucune obligation finalement.

Je n’ai pas cherché d’où vient le fondement du kilt pin, mais une chose est certaine, il n’existait pas à l’origine. Est-ce une représentation symbolique de la dague ?

 

Il est devenu de coutume d’en porter une bien que rien ne vous y oblige.

 

Ne mettez pas n’importe quoi n’importe où et ce n’est pas non plus fait pour arborer sa collection. L’idée étant de simplement alourdir le tissu du tartan pour éviter qu’un mauvais vent joyeux et inquisiteur révèle ce qui doit rester un mystère.

Ne piquez que le tissu du tablier, ne prenez pas les deux pièces avant.

Vous prendrez soin de la positionner correctement, droite, à environ 5 cm du bord et l’agraphe a environ 10 cm du bas du kilt.

 

Et tant qu’à en mettre une, trouvez encore une symbolique à votre rattachement culturel, ethnique, clanique, etc...

heughan-Mc Tavish.jpg
bottom of page